A l’occasion de ses 20 ans, Thalys lance un grand chantier de révision et d’amélioration de ses rames pour se projeter dans l’avenir

Lundi 10 octobre 2016 — Alors que Thalys célèbre cette année un anniversaire hautement symbolique, 
2016 marque également le début d’une grande opération de maintenance complète de ses rames qui s’échelonnera jusqu’en 2021. Une opération très technique qui donne l’occasion d’un lifting intérieur et extérieur. Décryptage.   

« Nos 26 rames sont l’alpha et l’oméga de notre activité. Elles sont un concentré du meilleur de la technologie ferroviaire européenne. A la fois entièrement révisées sur le plan technologique, et flambant neuves dans leur nouvelle livrée rouge, elles nous permettront d’offrir le meilleur niveau de confort à nos clients, et d’aborder l’avenir de Thalys avec ambition » explique Agnès Ogier, directrice générale de Thalys, à l’occasion de la mise en circulation de la première rame rénovée ce vendredi 7 octobre.

Adaptées aux 4 systèmes d’électrification comme aux 9 systèmes de sécurité en vigueur sur les différents types de lignes parcourues, elles permettent à Thalys de traverser chaque jour trois frontières, entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. En 2008-2009, chacune d’entre elles a fait l’objet d’une rénovation intérieure totale, en même temps qu’était implémenté à leur bord le tout nouveau système de signalisation européen « ERTMS » (European Railway Transport Management System). 

Ce nouveau programme de rénovation porte principalement sur la structure métallique des trains. Tour à tour, chaque rame sera intégralement démontée afin de procéder à toutes les opérations de contrôle et d’amélioration, qui vont du nettoyage à la réparation en passant par le traitement anti-corrosion. L’envergure du travail se chiffre en kilomètres de câbles, ainsi qu’en milliers d’heures de travail (45 000 heures de travail par rame). Au rythme d’une rame rénovée tous les deux mois, cette opération « de mi-vie », dénomination propre au secteur ferroviaire, s’échelonne ainsi jusqu’en 2021, afin de ne pas avoir d’incidence sur le plan de transport Thalys.Ce programme est conduit par les équipes du Technicentre SNCF d’Hellemmes, situé dans le nord de la France, tandis que la maintenance courante s’effectue notamment au centre SNCB de Forest, à Bruxelles.

Intérieur-extérieur. Si l’opération est principalement technique, il s’agit également pour Thalys de maintenir à niveau l’exceptionnel confort de ses rames, grâce au renouvellement des moquettes au sol et des housses de siège. Le rose fuchsia de certains fauteuils de Comfort 2 disparait à cette occasion, au profit du bordeaux et du rouge. A l’extérieur, les trains entièrement repeints bénéficient d’un véritable coup de neuf : avec des portes nouvellement peintes en rouge et l’ajout d’un bandeau également rouge sur la partie inférieure de la rame, le parti pris a été de renforcer l’identité de la marque.