Enquête Thalys: le train reste un lieu de travail très apprécié

Jeudi 5 septembre 2013 — 28% des Belges voyagent régulièrement à l’étranger en train. Si de nombreux voyageurs en profitent pour lire un bon livre ou leur journal, le train permet également de s’atteler à des tâches plus productives. Ainsi, le travail à bord reste une activité importante, même quand il ne s’agit pas d’un voyage professionnel. Qui voyage souvent pour le travail ? Que font les passagers lors de leur voyage en train ? Quels sont les moyens de transports de prédilection des voyageurs ? Des comportements et préférences dont une récente étude de Thalys permet de dresser la carte.

Lire à bord – oui, mais le travail n’est jamais loin

Qu’il s’agisse d’un livre (75%) ou bien d’un magazine ou d’un journal (83%), la lecture reste l’activité préférée des voyageurs lors de leurs déplacements en train. Une part non négligeable des répondants ne fait, quant à elle, rien de spécial à bord (82%). Ecouter de la musique (66%) clôture le top 3 des activités préférées lors du voyage.

Le succès grandissant des tablettes et autres appareils électroniques n’est, bien évidemment, pas sans effet sur les activités des voyageurs à bord des trains. 57% des répondants déclarent jouer à des jeux sur leur téléphone, tablette ou ordinateur. 32% regardent même des films.

Cependant, le travail n’est jamais bien loin et 52% des répondants disent travailler à bord lors de leurs voyages professionnels. Ils sont même 33% à encore le faire quand il s’agit d’un voyage privé. Les Belges sont, sur ce point, légèrement moins nombreux que la moyenne européenne, là où les travailleurs à bord les plus assidus sont les Allemands.

Les déplacements professionnels, une affaire d’hommes

33% des Belges, Néerlandais, Allemands et Français interrogés voyagent au moins une fois par an à l’étranger pour le travail. Ce score élevé présente cependant des différences marquées entre pays. En effet, si 41% des Allemands traversent régulièrement les frontières pour affaires, ils ne sont que 28% des Belges à en faire autant. Ils sont devancés par les Néerlandais avec 31%. Quant à la France, ferme la marche 23%.

Les déplacements professionnels en train restent principalement une affaire d’hommes. Si 31% des hommes interrogés déclarent voyager au moins une fois par an à l’étranger pour leur travail, les femmes ne sont que 25%.

Les Belges restent fidèles à leur chère voiture

35% des personnes interrogées considèrent le train à grande vitesse comme leur moyen de transport de prédilection. Les Belges et Néerlandais restent cependant un peu plus fidèles à la route que leurs voisins. (Belgique 38%, Pays-Bas 58%).

Qu’ils voyagent par loisir ou pour les affaires, les européens choisissent d’avantage la classe économique à la business. Alors que 79% des personnes voyageant en avion optent pour la classe économique, ils sont 71% à faire ce choix pour le train. Les Belges sont un peu plus nombreux encore avec 88% voyageant en classe économique en avion et 81% en train.

A propos de l’enquête

L’étude a été réalisée par l’Ifop au cours de l’été 2013 (du 24 juin au 3 juillet) auprès d’un échantillon représentatif de 4025 personnes, âgés de 18 ans et plus et habitants dans l’un des pays suivants : Belgique (1006 personnes), France (1002), Allemagne (1001), Pays-Bas (1016). Dans chaque pays, la représentativité des échantillons a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing). Les cumuls ont été établis sur la base d’un redressement attribuant à chacun des quatre échantillons redressés son poids démographique réel dans l’échantillon global.

Les voyages d'affaires concernent principalement les hommes
Les modes de transports des Européens
Activités préferées à bord