Responsabilité sociétale des entreprises: Ecovadis attribue la note « gold » à Thalys

La reconnaissance d’une stratégie volontariste et globale, traduite par des actions entreprises dans tous les domaines concernés par la RSE.

Mardi 11 février 2014 — Thalys s’est vu décerner la note « Gold » (7/10) par la plateforme de notation RSE Ecovadis. Le rapport d’audit d’Ecovadis consacre les engagements de Thalys dans les domaines suivants : le respect de l’environnement, les conditions de travail, les pratiques commerciales, la politique d’achats. Seules 2% des 20.000 entreprises évaluées ont obtenu une telle note.

« Cette reconnaissance externe d’un organisme certifié comme Ecovadis acte la réalité de nos efforts dans tous les domaines concernés par la responsabilité sociétale des entreprises. Chez Thalys, nous considérons cette notion sur un plan global. Notre maître mot : le volontarisme. Nos clients-entreprises notamment sont particulièrement exigeants concernant leur propre démarche RSE, et attendent de Thalys non seulement des engagements mais aussi des preuves », commente Franck Gervais, CEO de Thalys International.

Une démarche durable qui préside à la transformation de Thalys en entreprise ferroviaire

L’ensemble des sujets analysés par Ecovadis fait l’objet chez Thalys d’une politique volontariste. Une cellule dédiée au développement durable centralise les projets et accompagne les initiatives depuis 2008. « Structurée autour de la norme ISO 26 000, la formalisation des process est essentielle. Elle nous permet de rendre des comptes à nos parties prenantes, précise Franck Gervais, CEO de Thalys International. Nous mesurons par exemple notre bilan carbone depuis 2008 et suivons les résultats de nos chantiers d’amélioration. Nous appliquons cette démarche à tous les niveaux de notre gouvernance, ce qui nous permet d’aborder avec sérénité les changements qui sont à l’œuvre avec la transformation de Thalys en entreprise ferroviaire ».

Ecovadis opère une plateforme de notation RSE dédiée aux achats responsables. Elle facilite l’analyse et l’échange d’indicateurs sur les risques sociaux et environnementaux. 21 critères sont classés en quatre thèmes : Environnement, Social, Ethique des affaires, et Achats Responsables. Seuls les critères pertinents pour les risques spécifiques au secteur du fournisseur sont pris en compte. La méthodologie et les critères reprennent des standards RSE internationaux, notamment l’Initiative Mondiale du Reporting (le GRI), le Pacte Mondial des Nations-Unies et l’ISO 26000. Ecovadis est choisi par ses clients pour procéder à l’évaluation de leurs fournisseurs en matière de performance environnementale et sociale. Plus de 20 000 entreprises basées dans 95 pays et représentant 145 secteurs d’activité différents ont ainsi déjà été auditées.

Le rapport de développement durable de Thalys, dans un double souci de transparence et de sensibilisation des publics, a été rendu accessible à tous sur son site Internet (dernière version mise en ligne en décembre : addendum 2013 sur la base des données 2012) : www.thalys.com/be/fr/developpement-durable/engagements.

Le rapport de performance environnementale publié par Thalys en décembre 2013 fait le point sur les progrès réalisés et les projets engagés pour chacun des sujets clés : l’énergie de traction, les services à bord et l’intermodalité. En la matière, les points essentiels pour 2014 sont les suivants :

  • Energie de traction : les chiffres conduisant au bilan carbone de Thalys sont désormais audités par le cabinet PwC. Une première dans le secteur. Un programme-test est par ailleurs mis en place avec compteurs électriques prototypes à bord d’une rame.
     
  • Services à bord : des efforts très conséquents réalisés par Thalys et son prestataire Railrest ont permis de réduire de 55% les émissions de CO2 de la restauration entre 2007 et 2011. L’appel d’offres mené par Thalys en 2014 intègre la poursuite de ces objectifs.
     
  • Intermodalité : le bilan carbone de Thalys révèle que les émissions générées par les moyens de transport utilisés par les voyageurs avant et après Thalys sont du même ordre de grandeur que celles liées directement au trajet en Thalys. Dans ce cadre, Thalys poursuit le programme initié en 2005 pour simplifier les déplacements « amont » et « aval », en facilitant l’accès à des alternatives moins polluantes, notamment avec les acteurs de transport en commun.
Réseau Thalys
Thalys