Tendances de rentrée : Thalys confirme son dynamisme

Lundi 23 octobre 2017 — Thalys a enregistré en septembre son 12e mois de croissance consécutif. Cet anniversaire souligne la bonne santé des échanges interculturels entre la Belgique, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. Depuis le début de l’année, Thalys et son petit-frère low-cost Izy enregistrent ainsi au total 7,5% de voyageurs à leur bord au global. En termes de chiffre d’affaires, soutenu notamment par la vigueur des échanges économiques sur la route hollandaise, Thalys enregistre une croissance de 11%.

Les marqueurs restent donc au vert pour Thalys, après le lancement réussi, le 12 septembre dernier, de sa nouvelle offre en trois catégories (Standard, Comfort, Premium – premières circulations le 10 décembre). La recette du dynamisme : des efforts portés aussi bien vers la clientèle loisirs en attente du meilleur rapport qualité-prix, que vers les voyageurs d’affaires demandeurs de valeur ajoutée, de fréquence et de choix.

Ce faisant, Thalys a franchi le cap de -37% d’émissions de CO2 dans les conditions définies par le programme Science Based Targets. (*)

« Nous devons poursuivre sans relâche nos efforts pour une société à la fois décarbonée et plus mobile, plus ouverte aux autres cultures, plus dynamique sur le plan des échanges économiques. Chaque objectif est inter-corrélé : c’est en optimisant nos espaces, nos services et nos prix que nous convaincrons le plus grand nombre de voyager en Thalys et que nous créerons le plus de valeur, tant humaine qu’économique et environnementale » explique Agnès Ogier, directrice générale de Thalys.

 

(*) ​ En 2015, en parallèle des accords de Paris (COP21), Thalys a fait partie des 10 premières entreprises au niveau mondial à rejoindre le programme Science Based Targets, en se fixant un objectif validé par la science climatique : -40% de ses émissions de CO2 d’ici 2020. Pour relever ce défi, Thalys a élaboré un plan d’actions qui portait sur l’ensemble de son périmètre d’activité et qui impliquait l’ensemble de ses métiers, de sa restauration à bord jusque dans l’électricité utilisée pour la traction de ses trains. Au total, les efforts de Thalys dans tous ces domaines ont porté leurs fruits : entre 2008 et 2016, les émissions de CO2 ont été réduites de 19 000 tonnes de CO2 (répartition totale : 30907t traction / 3947t services aux passagers / 571t siège / 49t communication = Total 36509t). Rapporté au nombre de voyageurs, les émissions de CO2 ont ainsi été ramenées, au périmètre validé par les Science Based Targets, de 23,6 g CO2 /voy.km à 14,8, soit -37%.